Une intervention ?

une-intervention-web

Toute intervention commence par une rencontre en direct avec le ou les organisateurs de la manifestation. Cet échange permet:
– De faire connaissance avec la structure (Qui est-elle? Que propose-t-elle? Son champ d’action? Un peu de son histoire; sa culture; son langage.)
– De s’entretenir sur la manifestation: le thème, les intervenants, le profil du public, les enjeux de la rencontre.
– D’approfondir la demande (Qu’est-ce qui leur a fait penser aux clowns? Qu’attendent-ils de leur intervention? )
– De discuter pour définir la place des clowns dans cet événement et les moments propices à leurs interventions. Plusieurs modalités sont possibles selon la nature de la rencontre: intervention au début, après l’accueil et la présentation de la journée; intervention à des moments clés; intervention conclusive.
Nous nous quittons avec un premier accord et repartons avec de la documentation sur l’association ou l’entreprise.
D’autres rencontres peuvent être utiles.

Quelques temps avant la manifestation nous recontactons la structure pour préciser quelques détails: nombre de participants, contraintes techniques (micros, vestiaire ou loge)…

Le jour dit nous arrivons tôt pour prendre possession de notre pièce « refuge » où nous pourrons nous costumer et découvrons les lieux (possibilités d’entrée, de sortie…), réglons les derniers problèmes techniques (micros…)
Le temps que les participants arrivent, nous nous habillons. Le costume sera masqué par un vêtement neutre pour assurer une certaine discrétion.
Nous nous mêlons au public, assistons à l’événement, prenons des notes, attentifs à tout: mots, ambiance, gestes, non dits…
Quelques minutes avant l’intervention, nous nous retrouvons dans notre pièce pour échanger sur nos ressentis, nous donner des pistes pour notre improvisation, chausser notre nez.
C’est le moment, les clowns surgissent, sortent du public; ils investissent l’espace, entrent en improvisation en écho à ce qui vient de se passer, s’amusent, interagissent avec le public et les acteurs de l’événement. Ils peuvent chanter, danser, jouer différents personnages.

Tels de modernes « fous du roi », dans la bienveillance et sans moquerie, les clowns révèlent les richesses cachées de l’événement et ce qu’il a d’unique.
Ils proposent un miroir décalé de ce que les participants viennent de vivre.
Ils permettent un temps de respiration, une mise à distance, un moment de légèreté et d’humour.

En fin de journée, les clowns, chargés de ce qu’ils ont perçu, entendu, ressenti, improvisent une synthèse à leur façon… Synthèse qui bien souvent ouvre sur une perspective inattendue.